6 solutions naturelles pour lutter contre la chute des cheveux

En consultation, vous êtes nombreux (ses) à me dire qu’en ce moment (période hivernale) vous perdez vos cheveux plus que d’habitude.

Carences nutritionnelles, mauvaise assimilation des nutriments, fatigue, stress, résistance à l’insuline, perturbations hormonales, dérèglement de la thyroïde ou encore tabac, utilisation de soins toxiques et traitements médicamenteux, comme toujours les causes sont multiples, et elles varient selon les individus.

Mais la bonne nouvelle c’est que ce n’est pas une fatalité !

Pour y remédier et ralentir la chute des cheveux, voici mon programme naturo anti-chute de cheveux :

1 – Consommer les bons nutriments

Même lorsque l’on se nourrit de manière équilibrée, il peut être difficile de consommer suffisamment de nutriments de qualité. Voici ceux sur lequel il ne faut pas lésiner pour la bonne santé de vos cheveux :

  • Des protéines animales ou végétales à chaque repas, car elles aident à la synthèse de la kératine, l’un des principaux constituants du cheveu. => poulet, dinde, poisson, œufs, légumineuses (lentille, pois secs, haricots…), oléagineux (noix, amande…).
  • Des oméga 3 (noix, huile de colza, graine de lin, graine de chia, poisson gras…) et du soufre (ail, viande, oignons, poisson), pour fortifier les cheveux.
  • Des oligo-éléments et en particulier le zinc et le sélénium pour freiner la chute des cheveux. On les trouvera dans les huitres, les graines de sésame et de courge, les céréales complètes, les germes de blé, le bœuf et l’agneau. Le fer aussi est important, car la chute peut-être due à une carence. On trouve du fer dans le cumin, le sésame, la spiruline, le thym, le sésame, le germe de blé, le persil frais. On évitera le thé et le café qui freine l’assimilation du fer.
  • Enfin, des vitamines du groupe B pour contribuer au renouvellement des cellules du follicule pileux. On les trouvera dans le germe de blé, la levure de bière, le pollen, les céréales complètes… Et de la vitamine C pour favoriser l’absorption du fer par l’organisme et la fabrication du collagène.

2- Activer la microcirculation

Réactiver la microcirculation du cuir chevelu va permettre d’amener les nutriments jusqu’aux cheveux. Pour cela, vous masserez votre cuir chevelu du bout des doigts en faisant des mouvements doux, avec le mélange d’huiles suivant : 1 goutte d’huile essentielle de Thym à thujanol et 1 goutte d’huile essentielle d’Ylang Ylang dans de l’huile d’olive. Ce massage pourra être pratiqué une à deux fois par semaine.

3- Nettoyer votre intestin et votre organisme

La bonne assimilation des nutriments passe par une flore intestinale saine et équilibrée. Vous prendrez donc soin de ne pas abuser des produits transformés, raffinés et industrialisés pour la préserver. Je vous invite également à envisager une détox complète pour nettoyer et alléger tout votre organisme.

4 – Faire des cures de compléments naturels

La Gelée royale : elle agit sur la régénération cellulaire de la fibre capillaire. Elle est donc particulièrement indiquée pour freiner leur chute. On fait une cure d’au moins 3 mois à raison d’une gélule ou une ampoule par jour.

Attention toutefois, ce complément alimentaire est contre-indiqué aux personnes allergiques au miel, au pollen ainsi qu’aux piqûres d’abeilles. 

La spiruline : véritable super aliment, riche en zinc, fer, antioxydant, protéines et vitamine B, elle favorise la synthèse de la kératine et stimule également la pousse des cheveux grâce aux acides gras essentiels qu’ils contiennent. On en consomme entre 2 et 5g par jour pendant au moins 1 mois. Vous pouvez la prendre en paillettes ou en gélules si vous n’aimez pas son goût d’algue.

Le pollen : il revitalise les cheveux fatigués et aide à prévenir leur chute. Je vous conseille de le choisir bio, cru, frais ou congelé. Le pollen sec ayant perdu la majorité de ses propriétés. Faites une cure de 1 à 2 mois à raison d’une cuillère à soupe par jour le matin en le laissant fondre dans la bouche, ou en le mélangeant à une compote, dans une cuillère de miel ou un verre d’eau.

Le silicium organique : en plus de son action sur la structure des tissus et la reminéralisation de l’organisme, le silicium organique stimule également la production de kératine et intervient dans la synthèse du collagène et de l’élastine. Et à partir de 40 ans, notre taux de silice chute peu à peu. La chute de cheveux ou une pousse très lente peuvent être des signes que votre taux de silicium est bas. Je la conseille sous forme de solution buvable, 1 dose le matin (30ml) pure ou diluée dans un verre d’eau.

5 – Profiter des bienfaits des plantes

Les 2 plantes amies de vos cheveux sont : la Prêle des Champs, riche en silice, qui va fortifier le cheveu et stimuler sa croissance et l’Ortie qui améliore la circulation sanguine du cuir chevelu et donc l’apport des nutriments nécessaires à l’hypoderme.

Vous pouvez les consommer ensemble ou séparément, en infusion, 3 à 4 tasses par jour.

6- Veiller à avoir une hygiène de vie saine

Tous les compléments du monde n’y feront rien si vous négligez votre hygiène de vie !

Alors pour la bonne forme de vos cheveux, vous serez vigilants à :

  • Rééquilibrer votre flore intestinale : appauvrie elle peut entrainer la chute de cheveux et empêcher la bonne absorption des nutriments.
  • Eviter les produits de soins « chimiques » : certains composants peuvent être absorbés par le sang et entraîner une asphyxie progressive des bulbes, entraînant une détérioration profonde du cheveu. Ces agressions répétées pendant des années finissent par provoquer une chute de cheveux quotidienne.
  • Gérer votre stress : parfois un stress émotionnel ou physique peut conduire à la perte des cheveux, il peut même s’agir de l’élément déclencheur.
  • Dormir suffisamment : le sommeil est le temps pendant lequel votre organisme peut se nettoyer, récupérer et se regénérer. Nous sommes fait pour vivre le jour et non la nuit. Si le sommeil est de mauvaise qualité, cela peut entraîner de multiples effets secondaires dont la chute de cheveux.
  • Pratiquez une activité physique régulière : elle apportera à l’organisme l’oxygénation nécessaire à l’organisme et aux cheveux et permettra également au corps de se débarrasser plus facilement des toxines accumulées.

Attention : il est important de noter que la chute soudaine de cheveux peut aussi être le symptôme d’une maladie plus grave et la première chose à faire est d’éliminer cette hypothèse auprès d’un médecin.

Si tout va bien, la naturopathie pourra ensuite vous aider à régler le problème grâce à une approche globale qui étudiera votre terrain, vos carences et vous proposera un programme sur mesure.