J’aime lire la presse. Depuis longtemps.

J’aime aussi lire des livres, c’est une chose, mais la presse écrite et son lot quotidien, hebdomadaire ou mensuel de nouveautés et d’actualités toutes fraiches me séduit tout particulièrement.

Par contre, en recherche permanente de solutions pour diminuer l’impact de ma vie sur l’environnement (et sur l’homme), je me suis récemment demandé comment arrêter de remplir ma poubelle avec tous ces journaux et magazines chaque semaine ?

Presse écrite ou numérique ? JulieFromParis J’aime me rendre chaque fin de semaine chez mon libraire pour acheter quotidiens et magazines de toutes sortes (santé, bien-être, féminin, déco, sport, éco… people aussi parfois.)

Je m’empresse ensuite de les dévorer, j’arrache les pages que je pense relire plus tard et puis je les jette.. parfois je les laisse dans le train en espérant faire des heureux, parfois je les donne à une amie ou à une voisine.. parce que je dois bien avouer que ça me fait mal au coeur de les lire si vite et de m’en séparer aussitôt alors qu’ils sont la plupart du temps encore comme neufs…

Je suis alors partie à la recherche d’une alternative…

La première des solutions serait d’arrêter de lire la presse : option refusée !

La deuxième option que j’ai trouvé, idéale pour réduire mes déchets papier, c’est le passage à la presse numérique sur tablette.

Tout d’abord il faut savoir que les études scientifiques que j’ai pu trouvé ne sont pas unanimes sur la minimisation de l’impact sur l’environnement de la presse numérique versus la presse papier; mais, psychologiquement, imaginer mes poubelles s’alléger me semblait déjà être une bonne chose.

J’ai alors fait le tour des kiosques en ligne existants et j’ai choisi ePress : ” le seul kiosque numérique à vous proposer en un lieu unique, à la fois les grands quotidiens, la presse régionale et vos magazines préférés.” 

Une fois l’application installée, j’ai téléchargé mes premières lectures. Dans un premier temps j’ai trouvé ça sympa. Je peux zoomer sur certaines photos, marquer les pages qui m’interessent particulièrement, cliquer sur des liens pour en savoir plus… L’expérience est interessante, mais très différente de celle que je vivais auparavant.

Et puis après plusieurs semaines, j’ai saturé un peu de lire sur un écran, alors que  je passe déjà mes journée le nez dessus… Je n’aime pas la sensation de lire ma tablette au lit alors que j’adorais me coucher avec un bon magazine… J’aimais vraiment la sensation de tourner les pages, d’en arracher certaines pour les relire plus tard (ou pas), de corner celles que je voulais montrer à monsieur…

Et puis, mon buraliste me manque 🙂 Ou plus exactement, je réalise qu’en le “squizzant” je participe un peu à sa perte et je mets de côté l’aspect humain de ma pratique. Pas cool.

Alors que faire ? Limiter l’usage du papier coûte que coûte ou soutenir la presse et le commerce de proximité ?

Dilemne…

D’un côté, il y a  le papier, l’impression, le transport, le recyclage, et le confort d’une lecture plus longue et plus approfondie… De l’autre l’énergie nécessaire au fonctionnement des serveurs qui stocke les données, celle liée à l’utilisation du matériel informatique, la durée de vie de ce matériel, et la possibilité de partager l’information et de la faire circuler rapidement.

J’ai beau retourner le problème dans tous les sens, je n’ai pas la réponse idéale en terme d’impact carbone,  je ne sais pas ce qui est le plus responsable comme choix… Mais comme toujours dans ce cas là,  je vais écouter mon bon sens et je vais retourner visiter mon buraliste chaque semaine pour échanger un sourire ou quelques mots… par contre je me promets de systématiquement, offrir une seconde vie à chacune de mes lectures (amis, voisins, salle d’attente du médecin, cours d’art plastique…)

Et vous, qu’en pensez-vous ? Comment lisez-vous la presse ? Racontez moi, vos retours et vos idées m’intéressent tout particulièrement !!