Surfer sur le Net ? Oui mais pensez au Slow Surf…

Si comme moi, vous ne pouvez pas attendre plus de 4min30 avant d’ouvrir votre ordinateur le matin…. Vous êtes une Web addict !

Slow surf

Aujourd’hui, nous sommes beaucoup à penser que la dématérialisation des données ou la consommation d’informations web sont des démarches plutôt écologiques.

Mais en creusant un petit peu, on se rend compte que les serveurs qui stockent les informations, les moteurs de recherche  ou encore l’utilisation des médias sociaux consomme de l’énergie et rejette du CO2.

Une étude réalisée par un physicien de l’université de Harvard affirme que 2 recherches sur  Google libéreraient environ 14g de dioxyde de carbone, ce qui équivaut à la production en  gaz à effet de serre d’une bouilloire. Comme Google gère quotidiennement presque 200  millions de recherches à travers le monde, l’impact est non négligeable.

Mais comment ? Et bien tout simplement parce que chaque demande pour être traitée doit transiter par l’un des serveurs de Google disséminés de par le monde et que ces sollicitations (électriques) ont un réel impact environnemental.

Autres chiffres marquants, 1 tweet serait responsable du rejet de 0,02g de CO2 dans l’atmosphère (et il y a plus de 50 millions de tweet émis par jour…), la consultation d’une page web standard produit environ 0.02g de CO2 par seconde. Et pour les sites web  plus complexes qui hébergent des contenus multimédia l’émission de CO2 peut atteindre  0.2g par seconde.

Malgré cette prise de conscience, il est bien évidemment impensable d’arrêter de surfer sur Internet, de partager ses photos ou encore d’échanger avec ses amis.

Une (petite mais non négligeable) solution à nos problèmes pourrait être le Slow Surf, ou comment continuer à utiliser Internet en réduisant notre impact digital au maximum.

SlowSurf.org

Le site slowsurf.org propose de nous apprendre à naviguer en étant plus économes des ressources.

Ci-dessous, leurs recommandations :

– Essayer de cibler au mieux vos recherches en réfléchissant bien aux mots clés utilisés

– Augmenter la taille de votre cache pour permettre à votre ordinateur de se rappeler des anciennes pages visitées

– Utiliser les boutons « Précédent » ou « Suivant » de votre navigateur pour éviter de rafraîchir sans cesse les pages web

– Fermer les applications dont vous ne vous servez pas ou plus

– Bien cibler les destinataires de vos emails

– Préférer le câble Internet au Wifi

– Supprimer tous les logiciels gadgets de votre ordinateur

Plus de détails sur le site www.slowsurf.org

Je suis sur que vous connaissiez déjà la plupart de ces recommandations qui relèvent du bon sens mais c’est toujours utile de le rappeler non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *