ROADTRIP : 1 semaine en van et en famille dans les Pyrénées Orientales

Hello,

Alors que l’hiver approche déjà à grands pas, j’ai enfin pris le temps de me plonger dans les photos de cet été pour vous raconter notre semaine en van et en famille dans les Pyrénées Orientales. Perso, ça m’a réchauffé le coeur, j’espère que ça vous donnera envie de tenter l’expérience !

Une terrible envie de nature 

L’idée de ce voyage nomade nous est venu en feuilletant les pages de magazines et en surfant sur le net, parce que oui (oh déception !) cette idée n’est pas très originale, pour preuve : au moins 3 couples-amis ont vécus une expérience similaire en famille l’été dernier.

Mais peu importe, nous avons tellement envie de le faire que faire comme tout le monde ne sera, cette fois, pas une raison suffisante pour nous en détourner ! Voilà pour le contexte 🙂

Au fond je dois même avouer que mon rêve est encore plus cliché puisque j’ai très très très envie de parcourir la Californie en van et en famille… next time !

Pour en revenir au point de départ de cette aventure, nous avions envie de : ne pas savoir où nous allions passer nos nuits, vivre au plus près de la nature, être en famille 24h/24, improviser notre vie souvent si organisée, être libre et donc imaginer que tout est possible.

A nous la cabane sur roulette  !

Une fois l’idée adoptée par monsieur et par mini chou, il fallait penser à réserver notre habitation. J’ai commencé par faire le tour des vendeurs d’utilitaires près de chez nous car ils en louent aussi semblait-il.

J’avais tellement pas envie de prévoir, et encore moins des semaines en avance, que lorsque nous avons passé la seconde il n’y avait plus aucune dispo dans notre zone de départ. (merci l’idée pas originale!)

Mais têtue comme je suis, je n’allais pas me décourager si vite.. J’ai alors fait le tour des sites de locations entre particuliers, des sites d’infos sur le sujet et puis je me suis largement inspirée de l’expérience de ma copine Caro du webzine Voyage Family, Sur ses bons conseils, j’ai contacté We Van, le spécialiste de la location de van aménagé. L’agence la plus proche est à Perpignan (1h de route de chez nous) et il reste 1 van disponible dans nos dates, ouf ! Vie sauvage, nous voilà !!!!

Pour l’aspect technique, nous avons loué un van California T6 Beach. Un peu plus petit que le California Coast T6 que nous espérions, mais nous n’avons pas fait les difficiles et puis on est des aventuriers ou on ne l’est pas 🙂

La principale différence entre les 2 modèles est que dans le Coast il y a une petite cuisine équipée alors que dans le Beach il y a nada… on cuisine au réchaud et on fait la vaisselle dehors, à l’eau froide.

Dernière petite précision, n’imaginez pas que ce confort sommaire ne coute rien, le budget est quand même bien plus proche d’un hôtel 4 étoiles que d’une place de camping…

Une semaine dans les Pyrénees Orientales en mode slow life 

Comme on récupérait notre van à Perpignan, qu’on avait pas envie de faire trop de route et qu’on connaissait mal les Pyrénées Orientales, notre zone d’aventure a vite été choisie. Pour le reste on improvisera une fois sur place 😉

Enfin, entre vous et moi, je n’ai pas pu m’empêcher de faire une rapide recherche sur le net pour voir si d’autres personnes avaient déjà fait ce coin en van (j’ai rien trouvé ! d’où le but de mon article d’ailleurs!) En fait, j’esperais trouver un circuit tout prêt qui nous guiderait, vite rattrapé par mes démons de l’anticipation.. Et comme par chance je n’ai rien trouvé il a fallut qu’on improvise et c’est tant mieux !

La seule info interessante que j’ai trouvé au fil de mes rapides recherches web c’est l’existence de l’appli park4night ! Une application collaborative qui référence, partout dans le monde, des bons spots pour passer la nuit, testés par la communauté des voyageurs nomades.

NB : La grande chance avec un van c’est qu’on bénéficie d’une règlementation encore floue pour ce type de véhicule et donc on peut potentiellement se poser partout (dans le respect des autres et de la nature of course!)

Du coup sur la semaine, nous avons alterné des nuits en pleine nature (spots improvisés ou recommandés) avec des nuits au camping (pour prendre une douche). Je recommande d’ailleurs les campings de La Dévèze à Formiguères et celui de Pla de Barres à La Llagonne, à la fois nature, conviviaux et tranquilles.

Pour les nuits sauvages, nous avons été en haut du lac de Matemale, sur les hauteurs de Formiguère ou encore vers le barrage de Puyvalador.

Concernant les activités, nous les avons surtout choisies en fonction de notre petit bibou d’à peine 3 ans. Au programme : visite de  la ferme pédagogique du Rialet et traite des vaches, exploration de la grotte de Fontrabiouse, mini rando au lac de Balcère, au lac de Matemale et au lac des Bouillouses, découverte dela faune pyrénéenne dans son espace naturel au Parc animalier des Angles, et balade  en poney.

Nous avons aussi déjeuner à la salle hors sac des Angles. Ca c’était un sacrément chouette moment ! Nous sommes allés acheter 3 saucisses et de quoi pique-niquer au village des Angles, puis nous avons pris le télésiège des Angles. En haut direction la salle hors sac où Manu allume un grand feu chaque jour de l’année pour que tout un chacun puisse venir faire ses grillades ! Notre bibou était aux anges et nous étions au top de la vie sauvage 🙂

Si c’était à refaire ?

Et bien on le referait sans hésiter, et je dirais même mieux, on va le refaire c’est certain !

L’expérience de vivre au plus proche de la nature nous a fait un bien fou. C’est un peu cliché ce que je vais dire mais nous avons redécouvert le plaisir des choses simples : être ensemble, jouer, parler, s’émerveiller et prendre le temps. Notre Bibou s’est fabriqué des jeux et des histoires pendant tout le séjour avec les bouts de bois ou autre merveilles dénichées dans la nature, son papa lui a appris à faire des ricochets, nous avons ritualisé le coucher en passant un moment tous ensemble à regarder les étoiles depuis notre couchette puis bibou montait dormir dans sa cabane au dessus de nous, nous avons vu tout un tas d’animaux sauvages ou moins… tout un tas de petits moments auxquels je repense très souvent et qui me remplissent de joie.

Par contre, je l’annonce, la prochaine fois nous serons mieux organisés au niveau logistique.

Les 6 choses à savoir pour se lancer :

  • emporter le minimum de choses et en particulier de vêtements
  • avoir un rangement pour chaque type de choses, car dans un espace réduit si on range mal on est vite envahis. Prévoir des caisses faciles à ouvrir, à empiler ou à déplacer.
  • penser à des lampes torches/frontales pour les sorties pipi nocturnes (entre autre)
  • anticiper un peu les courses alimentaires et les repas parce qu’on trouve pas toujours ce qu’on veut dans les coins isolés (et ça peut vite finir en soirée raviolis tous les jours). Alors qu’avec un peu d’anticipation je suis sure qu’on peut se régaler de choses bonnes et simples.
  • lâcher-prise : c’est aussi le but de cette aventure, tant pis si bibou ne se lave pas les dents (ni le reste d’ailleurs) pendant 3 jours, tant pis si on mange à n’importe quelle heure (le temps de trouver le bon endroit) et un peu n’importe quoi, on s’en remettra, tant pis si on mouille nos baskets en courant au bord du lac, elles sécheront… bref tant pis pour tout, c’est l’AVENTURE, on perd ses repères et ça fait un bien fou !!

Alors ? ça vous tente ? Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires.

Et si vous avez déjà vécu une expérience similaire, racontez-nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *