J’étais fan de Patagonia, aujourd’hui je sais pourquoi.

La semaine dernière j’ai été invité au lancement du dernier livre de Patagonia intitulé : « Un Business Responsable : les leçons tirées des 40 ans d’expérience de Patagonia. »

Livre Un business responsable Patagonia

Désignée par le magazine Fortune en 2007 comme « l’entreprise la plus cool de la planète », Patagonia attire naturellement la sympathie de tous ceux qui la connaisse.

Et pourtant tout à commencé, sans tellement d’ambition, sur une idée d’Yvon Chouinard accompagné par « un petit groupe de grimpeurs et de surfeurs qui vouent un amour particulier à la nature ». Le concept initial est simple : proposer du matériel de qualité à ces aficionados des vagues et de la grimpette.

40 ans plus tard Yvon Chouinard et Vincent Stanley (directeur marketing de l’entreprise et neveu d’Yvon) écrivent un livre pour partager, avec beaucoup d’humilité, le chemin parcouru par leur entreprise, aussi périlleux puisse-t-il avoir été. Patagonia a fait des erreurs et les reconnait mais Patagonia a surtout redoublé d’audace pour devenir aujourd’hui un modèle d’entreprise responsable.

Loin d’être rébarbatif et bourré de théories, ce livre se dévore en quelques heures pour qui aime les belles aventures 🙂

Les auteurs s’adressent aux entreprises d’aujourd’hui à travers des conseils, des exemples concrets et une feuille de route facilement utilisable, et en même temps à chacun d’entre nous, citoyens, salariés et consommateurs, qui avons le pouvoir d’agir concrètement par nos choix et nos actes.

Vincent Stanley PatagoniaVincent Stanley lors de la présentation du livre. La cartonnerie – Paris.

Pour vous donner un aperçu, voici quelques passages qui ont tout particulièrement retenus mon attention :

« Dans un monde post-consumériste, les biens risquent de devenir plus chers, reflétant leur véritable coût social et environnemental, et donc de nous inciter à faire moins de shopping pour nous distraire. Ce qui ne sera pas plus mal. Nous retrouverons le temps de satisfaire des plaisirs liés à nos centres d’intérêt les plus profonds et nous aurons davantage de temps à consacrer à nos proches, à nos amis et à un travail porteur de sens. »

« L’entreprise responsable doit à ses clients des produits ou des services fiables et de haute qualité, qu’ils soient de base ou haut de gamme. Les biens doivent être sans défaut, durables et faciles à réparer. Tout produit arrivant au bout de sa durée de vie utile doit être recyclé ou destiné à un nouvel usage. Les allégations marketing, notamment liées aux bienfaits sur la santé et l’environnement, doivent engager la responsabilité de leurs auteurs. »

 » Dans une société post-consumériste, il est indispensable que nous cessions d’utiliser le produit intérieur brut (PIB) comme baromètre de la santé sociale.(..), nous devons élargir la notion de PIB à des facteurs non-économiques. »

 » (…) trois règles simples, mais qui vont droit à l’essentiel, pour réduire les nuisances environnementales : « Connaissez vos impacts, encouragez l’amélioration et partagez ce que vous avez appris. »

Vous trouvez ça utopique ? Certainement pas ! Et Patagonia le prouve chaque jour.

Cet ouvrage inspirant est en vente depuis le 14 octobre et j’espère vivement qu’il se retrouvera dans vos mains très rapidement !

Collection Automne hiver 2013 Patagonia

Patagonia 2013

2 thoughts on “J’étais fan de Patagonia, aujourd’hui je sais pourquoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *