Green Trip 1 : Helsinki

Je ne sais pas si c’est le retour des beaux jours mais j’ai des envies d’escapades….

Pour y remédier à moindre frais (économique et écologique), j’ai décidé de lancer une série de billets sur le thème du voyage en valorisant tout particulièrement les capitales avec comme objectif de scruter leurs démarches écologiques mais également de vous livrer quelques adresses incontournables pour un séjour eco-friendly.

 

 

 

Green Trip 1 EcoTourisme Helsinky

Première destination : Helsinki !

Nos amis scandinaves ont de bien belles choses à nous apprendre en terme de respect de l’environnement, une notion parfaitement intégrée dans les mœurs locales !

Il faut dire que la capitale Finlandaise à de quoi séduire les plus écolos d’entre nous ! Recyclage des déchets, développement d’espaces verts, constructions respectant les normes d’économie d’énergie… à l’image de la plupart des villes scandinaves, Helsinki est un exemple « d’agglomération écolo ».

Avec plus de 1000 km de pistes cyclables, vous pourrez sillonner la ville de long en large, visiter le centre ville ou prendre un grand bol d’air frais sur les bords de mer. Et rassurez vous, en période estivale, il n’y fait pas si froid et les journées sont longues : des conditions propices à une belle ballade en vélo.

Mais l’engagement d’Helsinki pour le respect de l’environnement ne date pas d’hier. Il y a plus de 10 ans déjà, le Ministère de l’Environnement finlandais, la SAFA (l’association des architectes) et l’agence nationale pour la technologie Tekes s’associaient pour créer un véritable quartier écologique : Viiki.

L’objectif était de faire coexister à 7km du centre ville d’Helsinki trois entités aux exigences a priori difficilement conciliables : un parc universitaire et technologique à visée internationale sur les biosciences, des quartiers résidentiels et une réserve naturelle. C’est un véritable concours imposant des normes extrêmement restrictives qui fut lancé en 1999 aux architectes finnois ! Emploi rationnel de l’énergie solaire, réduction au minimum du gaspillage des matériaux, étude de la durabilité des matières premières choisies : tout fut pensé et repensé pour permettre à ce « village » durable de voir le jour en 2004.

Le résultat d’un vrai défi, car au-delà des critères environnementaux gérés par le système finlandais d’évaluation Pimwag , l’aspect « design » ne devait pas être mise de côté. En effet, l’un des objectifs principal de Viiki était de créer une véritable vitrine du savoir-faire finnois en matières d’éco-construction. Pari réussi !

Helsinki mérite donc vraiment qu’on s’attarde un peu sur elle le temps d’un séjour.

Pour ce faire, sous un œil d’éco-citoyen averti, voici une petite liste non exhaustive de lieux qui vous permettra d’apprécier la fameuse capitale.

Tout d’abord, où dormir à Helsinki ?

Sans hésiter, je dirais au Klaus K !

Un hôtel ultra design dont le style varie entre romantisme et avant-gardisme, à tendance futuriste. Mais c’est surtout un bel endroit eco-friendly à découvrir. En effet, le Klaus K est le premier hôtel finlandais à proposer un calculateur de CO2 à ses clients soucieux de leur impact sur l’environnement. Chacun peut donc être informé de son taux de pollution et tenter de l’amoindrir. Biensur l’hôtel a également réfléchi au préalable à sa propre empreinte écologique en repensant toute sa consommation énergétique et en mettant en place un important programme de limitation des déchets et de recyclage. Ces nombreux efforts en faveur du développement durable lui ont d’ailleurs valu l’obtention du Nordic Ecolabel Swan.

Où manger ?

Pour manger « Green » et local, aller faire un tour du côté du Juuri (« racine » en finnois) où vous pourrez déguster des plats traditionnels « faits-maison » et découvrir les « sapas », de petits apéritifs finnois, spécialité de la maison.

Dans le même esprit, on retrouve aussi le Kuu où le chef vous proposera une cuisine originale et inventive ancrée dans la tradition.

Pour les amateurs de haute gastronomie, le Savoy vous ouvrira les portes de sa magnifique terrasse surplombant le quartier animé de Kallio. Un haut lieu de la restauration finnoise ayant été sélectionné par la Société des Gastronomes Finlandais et ayant reçu le Nordic écolabel Swan (tout comme le Klaus K évoqué précédemment). En d’autres termes, le Savoy vous permettra de ravir vos papilles la conscience tranquille !

Green Trip 1 EcoTourisme Helsinky 2

Enfin, que faire à Helsinki ?

Une chose est sûre vous ne vous ennuierez pas à Helsinki ! Vous pourrez commencer par une petite séance « shopping » dans le Design District ou quartier du Design, il vous permettera non seulement de sentir les dernières tendances en la matière, mais surtout de dénicher des créations 100% made in Finland ! Profitez en également pour faire un petit tour du côté du Design Forum afin de jeter un coup d’œil aux expos en cours !

Après avoir arpenté les rues du centre ville, direction le sud d’Helsinki pour une petite halte voir un petit pique-nique à Kaivopuisto, le parc urbain le plus réputé de la ville, afin de s’immerger dans la nature et respirer l’air de la mer quelques instants. Le parc est souvent l’objet de multiples attractions (pique-nique, animations sportives, observatoire d’Ursa pour admirer les astres etc.) notamment lors du 1er mai.

Enfin, si vous en avez le temps, n’hésitez pas à quitter la ville quelques jours pour découvrir ces lacs et ces forêts à perte de vue qui font la singularité du paysage finlandais.

Green Trip 1 EcoTourisme Helsinky 3

J’espère vous avoir donné envie d’y faire un saut et n’hésitez surtout pas à compléter cette note avec vos belles découvertes !

Hyvä päivä* ! *Bonne Journée en finnois 🙂

4 thoughts on “Green Trip 1 : Helsinki

  1. Bravo et merci pour cet article! Les Scandinaves sont en effet connus pour être respectueux de l’environnement, mais j’avoue ne pas savoir quelles sont les mesures précises prises en ce sens. J’en sais plus grâce à cet article désormais!

  2. Très sympa, mais, car il y a un mais… Le voyage écologique, c’est aussi d’éviter d’aller à Helsinki en avion ! Comme tu le sais sans doute, l’enquête sur les ménages et l’écologie montrait que les français les plus aisés (par exemple le célibataire parisien, que je fus pendant fort longtemps) avait un bilan carbone désastreux… en partie à cause de leur vacances à l’étranger, ou en tout cas via l’avion !!!

    Donc le voyage écologique à Helsinki, c’est comment y aller en train !?
    (?) !
    On attend cette analyse pour un prochain billet ! 😉

    1. Entièrement d’accord avec Grenouille! Une des façons de réduire son impact, c’est la compensation carbone. On peut faire une visite sur le site myclimate.org, mais il en existe plein d’autres.
      Ce n’est pas une solution idéale, mais c’est mieux que rien! Ne pas oublier le principe « éviter-réduire-compenser », est une bonne façon de voyager écolo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *