Expo – La Ville Fertile ou le mythe de la Nature Urbaine

La Nature me manque ! Qui n’en a pas parfois marre de tout ce béton ambiant, qui ne s’est jamais émerveillé de la beauté des forêts ou de l’ambiance paisible des prairies ? Et pourtant peu d’entre nous seraient prés à quitter la ville et tout le confort qu’elle procure!

Expo - La Ville Fertile ou le mythe de la Nature Urbaine

L’exposition La Ville Fertile à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine nous invite à nous questionner sur ce mythe de la nature urbaine à travers la présentation de divers projets réalisés et photographiés ou encore à l’état de maquette.

Une immersion dans un monde végétal et urbain en 2 séquences (« L’Objet du désir » scénographiée par Nicolas Gilsoul et « La fabrique de la ville fertile » scénographiée par Michel Pena) prenant en compte les différents éléments qui le traversent, à savoir l’horizon, l’eau, le vent, le paysage urbain, les sons…

L’image d’un monde où ville et nature ne ferait qu’un se dessine dans les esprits, et se mue en un fantasme qui tend à devenir une réalité. Avec par exemple ce véritable jardin luxuriant créer par Nicolas Gilsoul qui plonge immédiatement le visiteur en pleine nature.

Expo - La Ville Fertile ou le mythe de la Nature Urbaine 2

Quelques projets innovants ou futuristes ont particulièrement retenus mon attention : La High Line a New York (jardin suspendu réalisé sur une ancienne voir de chemin de fer) ou La ferme Dragon Fly imaginée par Vincent Callebaut et bien d’autres encore…. que je vous invite vivement à aller découvrir ! Une véritable bouffée d’oxygène aux abords de Paris.

Expo - La Ville Fertile ou le mythe de la Nature Urbaine 3

Infos Pratiques

DATE : Jusqu’au Dimanche 24 Juillet 2011

LIEU : La Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris 75116)

HORAIRES : Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 11h à 19h et jusqu’à 21h le jeudi.

2 thoughts on “Expo – La Ville Fertile ou le mythe de la Nature Urbaine

  1. J’avoue avoir été très déçue par cette expo, dont le contenu est rendu illisible par la masse de textes et l’insuffisance de mise en scène, de scénographie et d’images… Dommage car le sujet est passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *