A la recherche d’un défi personnel impactant…

Je n’ai pas écrit depuis plusieurs semaines concernant mon challenge Impact Carbone, mais malgré les apparences, je ne suis pas inactive !

Cap ou pas Cap

Cap ou pas Cap 2

Je m’étais fixé comme objectif de réfléchir à la réduction de ma consommation d’énergie et là il me faut vous avouer que je n’ai pas beaucoup avancer sur le sujet….

Ma seule action actuelle est de repousser au maximum l’allumage de mon chauffage (électrique de surcroît, aaaah) et de me transformer en bonhomme Michelin le soir venu lorsqu’il fait trop froid dans mon appartement… Ce dernier étant très mal isolé,  je ne parviens pas à accepter l’idée de chauffer l’extérieur !

Je ne suis pas sur de tenir sans chauffage tout l’hiver et j’espère donc trouver une solution au plus vite.

D’autre part, j’ai poursuivi mes actions concernant la diminution de l’impact de mon alimentation !

Je suis enfin allée chez mon pizzaïolo /voisin avec la ferme intention de ne pas revenir chargée de boite en carton !

Je lui ai donc demandé l’autorisation d’emporter ma pizza dans une assiette classique, et malgré son grand étonnement, il a biensur accepté. Seule promesse : lui rapporter son assiette le lendemain, ce que j’ai évidemment fait !

Ma démarche ne va pas changer la face du monde mais c’est un 1er pas que vous pouvez tous faire !

Mon problème est que je n’ai maintenant plus aucune excuse pour ne pas me nourrir exclusivement de pizzas…

J’aimerais maintenant lui soumettre l’idée d’acheter des boites à pizzas réutilisables, vous connaissez ?

C’est une superbe parade au carton pour ceux qui ne sont pas voisin de leur pizzeria !

J’ai également découvert il y a peu et grâce à Isabelle la fondatrice de SmileAndSaveThePlanet, qu’une nouvelle AMAP parisienne prénommée Rouge Tomate venait d’ouvrir ses portes ! Il est encore possible de s’inscrire et ça c’est une bien bonne nouvelle. J’ai envoyé ma demande et attends un retour d’ici peu, je vous tiendrais au courant.

Une idée sympa pensée par l’association, leur blog sur lequel on trouve des idées de recettes liées aux produits de saison,  parfait pour apprendre à cuisiner la courge par exemple !

Dernier point et non des moindres, le premier Green Twitt’apéro a eu lieu la semaine dernière.

Nous étions une dizaine de personnes d’horizon assez différents mais tous réunis autour de notre forte sensibilité pour les enjeux liés au Développement Durable. Un moment fort sympathique qui devrait donc se réitéré chaque mois dans un lieu différent ! A suivre sur Twitter ou Facebook !

A cette occasion donc, lancée dans l’explication du pourquoi de mon blog et de son contenu, certain m’ont demandé pourquoi cette partie sur « mon challenge Impact Carbone » ?

Je leur ai expliqué que l’idée m’était venu suite à la lecture du livre « No Impact Man » !

Et là, mes « Green friends » ont eu la soudaine idée de réfléchir pour moi à un défi personnel percutant pour mettre en avant mon envie de faire évoluer les comportements (et le mien en priorité). Après avoir évoqué plusieurs idées saugrenues telles que : ne manger que des yaourts maison ou ne plus allumer mon ordinateur pendant 1 semaine, j’en ai retenu une que je trouve assez pertinente dans la continuité de mon action : devenir 100% locavore pendant 1 semaine !

L’initiateur de cette idée se reconnaîtra sûrement et je l’en remercie.

Me voilà donc avec cette idée en tête et l’envie forte de réussir ce défi ! (je suis une adepte compulsive des « Cap ou pas Cap » !)

Et c’est là que j’ai découvert l’existence très récente de « L’échoppée Locale », une épicerie parisienne 100% locavore !

Je pense que ce lieu devrait m’aider un peu dans la réalisation de mon défi… ou alors me ruiner à jamais, je ne sais pas encore.

En tous les cas, le défi est lancé, j’attaque lundi avec une seule hantise : ne devoir manger que du Brie de Meaux pendant une semaine.

Je vous donne donc tous RDV le lundi 1er novembre pour un résumé complet de ma semaine de Locavore ! Votre soutien est le bienvenu !

Et si vous aussi vous avez des idées de défi écologique, n’hésitez pas à m’en faire part…

14 thoughts on “A la recherche d’un défi personnel impactant…

  1. Alors là je peux t’aider sur ce coup, je l’ai fait pendant 2 mois de manière stricte, sur Bordeaux!
    Avec cette nouvelle épicerie voilà qui devrait faciliter les choses:-)
    En tout cas je te conseille un bon petit guide…;-)
    Et tu verras, prends l’expérience du côté ludique, moi je me suis vraiment amusée!

  2. Je trouve l’idée vraiment intéressante.
    Tu es déjà au courant du super guide qui a été publié il y a quelques mois seulement sur le sujet.
    Donc, ça, c’est fait.
    Qu’est-ce que tu penserais d’y ajouter l’obligation de se fringuer aussi en local.
    Avec photo à l’appui.
    Et comme ça va être plus difficile que de trouver du Brie, les photos risquent d’être drôle.

  3. Bonjour Julie, je découvre ton blog aujourd’hui via Bazar bio sur Facebook…

    Plein de bonnes ondes pour ce défi ! Le coup de la pizza en carton me fait penser à Colin Beavan, « No impact man ». J’imagine que tu as lu son bouquin !

    1. Merci pour tes encouragements, 2ème jour de locavore et après une 1ère journée déprimante, j’ai trouvé des trucs cool aujourd’hui ! J’ai lu « No Impact Man » of course et c’est d’ailleurs ce livre qui m’a donné envie d’agir à mon échelle…. j’en parle dans cette note :http://juliecoignet.com/2010/08/28/peut-on-sauver-la-planete-sans-rendre-dingue-sa-famille/.
      Au plaisir d’échanger de nouveau avec toi…

  4. Bonjour Julie, je découvre ton blog aujourd’hui via Bazar bio sur Facebook…

    Plein de bonnes ondes pour ce défi ! Le coup de la pizza en carton me fait penser à Colin Beavan, « No impact man ». J’imagine que tu as lu son bouquin !

    1. Merci pour tes encouragements, 2ème jour de locavore et après une 1ère journée déprimante, j’ai trouvé des trucs cool aujourd’hui ! J’ai lu « No Impact Man » of course et c’est d’ailleurs ce livre qui m’a donné envie d’agir à mon échelle…. j’en parle dans cette note :http://juliecoignet.com/2010/08/28/peut-on-sauver-la-planete-sans-rendre-dingue-sa-famille/.
      Au plaisir d’échanger de nouveau avec toi…

  5. Se fringuer en local, vrai, vrai challenge ! Quasi-impossible si on n’est pas couturière ! J’essaie de me fringuer à peu près écolo (coton bio / ou fibres naturelles / ou local/ ou récup’), eh ben même avec ces nombreux paramètres, je galère !
    Autre challenge : pas de voiture ! A Paris, ça peut sembler facile… moi j’ai du mal à refuser le taxi offert gracieusement par mon boulot à 1h00 du matin ! Mon challenge perso, ce serait le retour du boulot de nuit, à vélo (et je flippe terriblement de prendre le vélo à paris!).

    1. Tout à fait d’accord avec toi c’est encore impossible de se fringuer local, meme écolo c’est encore difficile si on veut conserver un certain style… ou alors il faut avoir un joli budget… bref pas encore évident quoi ! Mais on va y arriver c’est sur…

  6. Se fringuer en local, vrai, vrai challenge ! Quasi-impossible si on n’est pas couturière ! J’essaie de me fringuer à peu près écolo (coton bio / ou fibres naturelles / ou local/ ou récup’), eh ben même avec ces nombreux paramètres, je galère !
    Autre challenge : pas de voiture ! A Paris, ça peut sembler facile… moi j’ai du mal à refuser le taxi offert gracieusement par mon boulot à 1h00 du matin ! Mon challenge perso, ce serait le retour du boulot de nuit, à vélo (et je flippe terriblement de prendre le vélo à paris!).

    1. Tout à fait d’accord avec toi c’est encore impossible de se fringuer local, meme écolo c’est encore difficile si on veut conserver un certain style… ou alors il faut avoir un joli budget… bref pas encore évident quoi ! Mais on va y arriver c’est sur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *