J’ai testé : 1 semaine de cure détox à La Pensée Sauvage !

Il y a 15 jours, je me suis offert une pause ! Déjà me direz vous ? Les vacances d’été n’étaient pourtant pas si loin… Certes mais l’intersaison entre l’été et l’automne étant la période idéale pour détoxifier son organisme et tout particulièrement son système digestif, je suis partie une semaine en cure détox !

Accueil Pensee Sauvage - JulieFromParis

Sur les conseils de nombreuses amies, j’ai choisi de tester la cure détox du centre La Pensée Sauvage dans la Drôme.

Commençons par quelques explications techniques. Par cure détox on entend tout régime alimentaire qui va engendrer la mise en détox de l’organisme. Il peut s’agir du jeûne (la manière la plus radicale) mais aussi de la monodiète (riz, pomme, raisin…) ou encore de la cure végétale qui consiste à manger uniquement des fruits et légumes sous toutes leurs formes (jus, solide, cuit, crus..).

Le principe du jeûne et de la détox est ensuite assez simple :
Phase 1 – On arrête ou on diminue l’apport en aliments
Phase 2 – Le corps résiste 24 à 48h avec les réserves en glucide qu’il a, puis, il passe en phase de stress car il a besoin des glucides pour vivre et il ne sait pas ou en trouver.
C’est la crise curative (maux de tête, vertige, nausée, sueurs… la violence de la crise est proportionnelle à la force vitale disponible et aux surcharges accumulées).
Phase 3 – Après la crise, le corps se ressaisit et passe en mode détox, c’est à dire qu’il va aller puiser dans toutes les cellules inutiles ou malades pour trouver l’énergie dont il a besoin pour continuer à assurer ses fonctions vitales. De cette manière il effectue un grand nettoyage de l’organisme.
N’ayant plus ou moins d’efforts digestifs à assurer, l’organisme peut alors utiliser cette énergie gagnée pour se consacrer uniquement à ses fonctions d’élimination et de régénération, ce qu’il met souvent de côté le reste du temps pour digérer et assimiler tout ce que l’on mange.
Il se produit alors une véritable autolyse dans le corps. Cette autolyse détruit les tissus dans l’ordre inverse de leur qualité, c’est à dire que les déchets et les toxines sont éliminés en priorité. C’est dingue non ?

Les bienfaits de la détox sont donc le nettoyage en profondeur du corps, mais aussi la perte de poids, la régénération de l’organisme, l’augmentation des défenses immunitaires, le rafraichissement de la peau, un regain de vitalité, un lâcher prise face au stress, etc.. Une à 2 fois par an, la détox est capitale pour le bon équilibre du corps !

Concrètement comment ça se passe ?

Tout commence 5 jours avant le début de la cure par ce qu’on appelle la descente alimentaire. Pour optimiser les effets de la cure et préparer son organisme il est important d’adapter son alimentation en supprimant progressivement les toxiques (gras, sucre, alcool, café, tabac..) puis les protéines animales, les produits laitiers, pour finir par ne manger que des fruits et des légumes.

L’arrivée au centre se fait le samedi après-midi, le lieu est très sympa, sans chichi mais accueillant, cooconing et surtout profitant d’une vue de ouuuffff sur le massif du vercors !!

Jardin Pensee Sauvage - JulieFromparis

Une fois installée dans ma chambre je rejoins Nelly, une des 3 naturopathes du centre, pour mon rendez-vous de début de cure. Lorsque je lui dit que j’ai déjà quelques vertiges et maux de tête suite à la descente alimentaire et que j’ai eu un « baby » il y a presque un an sans jamais faire de pause, elle me déconseille le jeûne en me disant que je n’ai pas assez de ressources (poids et vitalité) pour le supporter et qu’il risquerait d’épuiser encore plus mon corps.
Ok! Je suis un peu déçue mais je n’insiste pas et je pars plutôt sur la formule monodiète.

C’est parti pour 1 semaine de monodiète de riz !
J’avais le choix entre pomme, raisin ou riz, j’ai choisi le riz par peur de me lasser plus vite du sucré. J’ai donc droit chaque jour à une portion de 100g de riz par repas (monodiète ne veut pas dire illimité !). Le matin c’est porridge de flocons et lait de riz, le midi et le soir, j’alterne entre les différentes variétés de riz et les nouilles de riz.
Malgré le peu de variété de mes repas, ce n’est pas trop difficile. Par contre pour la quantité, je passe par une phase où les 100g me suffisent, puis une autre où je ne parviens pas à finir et enfin une dernière phase où j’en mangerais bien le double !

Centre Pensee Sauvage - JulieFromParis

Mise à part les repas, les journées à La Pensée Sauvage sont tellement rythmées qu’on a vraiment pas le temps de penser à avoir faim 🙂
Le matin, réveil à 7h puis rendez-vous au salon à 7h30 pour une infusion et le nettoyage du nez avec le lota (une sorte de mini arrosoir rempli d’eau salée). 7h45 nous descendons en salle de yoga pour un réveil musculaire tout en douceur puis à 9h petit déjeuner pour ceux qui mange et infusion pour les jeûneurs. 9h30 départ en randonnée !
Chaque randonnée est une merveille pour les yeux et malgré, parfois, une légère fatigue au démarrage, l’énergie revient en marchant c’est dingue. Les 10-15km de marche par jour sont un vrai délice avec parfois lorsque le temps le permet une petite pause en plein soleil pour se reposer ou cueillir du thym 😉

Rando 2 Pensee Sauvage - JulieFromParis

Rando Pensee Sauvage - JulieFromParis

Retour au centre entre 13h et 14h selon les balades, déjeuner pour les chanceux (monodiète, jus ou végétal) et infusions pour les autres.
Vers 15h une séance d’étirement est proposée et, ensuite, l’après-midi est consacré à la détente, au repos et.. aux soins ! Massages en tous genres, réflexologie plantaire, ostéopathie, bilan énergétique chinois, acupuncture, consultation naturopathique, drainage lymphatique et LE soin dont tout le monde parle : hydrothérapie du colon. Je vous laisse regarder les détails du soin ici pour ceux que ça intéresse 🙂

Les 1er jours tout le monde ne parle que de ça ! Tu fais LE soin ? Tu l’as déjà fait toi ? Alors tu vas le faire ? Et bien quitte à être là pour me nettoyer l’organisme autant y aller à fond, oui je vais le faire !

Pour finir sur le programme de nos journées, nous avons ensuite rendez-vous à 19h en cuisine pour diner puis à 19h30 dans la salle commune pour partager le bouillon des jeûneurs tous ensemble. Un bouillon de jus de cuisson des légumes remplis de nutriments et de vitamines.

Centre Pensee Sauvage 2 - JulieFromParis

Puis, vers 20h, après avoir exprimé nos ressentis du jour, la soirée se poursuit avec un « open bar » à tisanes et, selon les jours, un débat sur le jeûne, une conférence sur le système digestif, un documentaire vidéo, un atelier de réflexologie ou une conférence sur l’après-jeûne.

Bar à tisanes Pensee Sauvage - JulieFromParis

Perso, j’étais ensuite au lit vers 21h-21h30 avec un bouquin dont je ne suis jamais parvenue à lire plus de trois pages d’affilé..

Bilan de ma semaine à La Pensée Sauvage :
– des jolies rencontres au sein d’un groupe de 15 personnes top qui m’a vraiment aidé à me sentir bien et nous a tous permis de se soutenir lors des baisses de régimes et d’en rigoler quand ça allait mieux 😉
– une équipe sur place hyper serviable, toujours avec le sourire et très attentionnée, un vrai bonheur.
– deux jours de crise curative avec mal de tête et énergie au plus bas
– une perte de 4 kilos mais sans fonte musculaire grâce aux rando quotidiennes
– une vraie pause hors du temps et la découverte d’une région magnifique
– ma seule petite déception concerne le spa et les soins proposés qui ne sont pas toujours effectués par des expertes et dont la qualité pouvait varier selon la personne qui le donnait.

J’ai donc plutôt passé une excellente semaine mais je dois avouer que le retour à la maison n’a pas été aussi simple. Tout d’abord parce que j’étais frustrée de ne toujours pas pouvoir manger ce que je voulais (même principe qu’au début mais dans le sens inverse avec la reprise alimentaire pendant laquelle on réintroduit les différentes catégories d’aliments petit à petit) et ensuite parce que je me sentais vidée, affaiblie, sans énergie, avec le moral un peu dans les chaussettes…
Super m’a dit Monsieur, tu pars une semaine pour te faire du bien et tu rentres toute maigre et déprimée, bravo ! 🙂

C’est seulement 1 semaine à 10 jours après mon retour, donc maintenant en fait, que je commence à me sentir mieux. J’ai retrouvé une alimentation « normale » saine et variée, j’ai regagné quelques kilos mais aussi et surtout de l’énergie et j’ai retrouvé le moral. Je pense donc que cette expérience a été bénéfique même si elle a peut-être été un peu éprouvante pour mon corps. J’ai quand même envie de recommencer dans quelques temps et pourquoi pas, si ma vitalité le permet, de tenter le jeûne !
En attendant je vais essayer de faire une journée de détox régulièrement pour garder les bénéfices santé de ma cure.

Avez-vous déjà vécu ce genre d’expérience ? ça vous tente ? ça vous fait peur ? Parlons-en dans les commentaires !

Pour la petite histoire :
Le centre de La Pensée Sauvage a été ouvert en 2008 par le naturopathe Thomas Uhl.
Thomas découvre la Naturopathie à l’âge de 17 ans et il comprend immédiatement que c’est ce qu’il veut faire comme métier. Fort de cette révélation, il débutera 2 ans plus tard une formation en Naturopathie puis s’en suivra un parcours d’enseignant et de praticien en cabinet.
L’envie de proposer une expérience de vie pour accompagner le changement d’hygiène de vie étant de plus en plus forte, Thomas fera ses classes au centre de l’Amandier avant de lancer sa propre méthode en 2006. Aujourd’hui, 9 ans plus tard, le centre de la Pensée Sauvage accueille entre 900 et 1000 personnes par an et l’objectif de Thomas est toujours le même : proposer une expérience qui donne envie aux gens de prendre soin d’eux.
Mais l’aventure ne va pas s’arrêter là, Thomas fourmille d’idées et ambitionne de continuer à asseoir le centre de la Drôme, cherche de nouveaux lieux dans d’autres régions de France, développe des séjours d’exceptions à Ibiza, en Corse (dans le sublime domaine de Murtoli) et au Portugal, finalise la mise en place de la méthode Pensée Sauvage avec le lancement d’une école de formation dédiée et enfin envisage la création d’une fondation pour éduquer les enfants à l’alimentation vivante – rendre ses cures plus accessibles à tous – soutenir des actions contre la faim à travers le monde.

A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *